Selon une étude, 52% des français ne font pas confiance au véhicule électrique

Alors que le prix du carburant flambe, les Français ne sont pas totalement convaincus par les voitures électriques. Comment se déplacent-ils en 2022 ? Les résultats de l’enquête immonot ici pour vous.

Cette enquête a été réalisée fin mars 2022 auprès d’un panel de 1 302 personnes.

Les Français vivant à la campagne se déplacent à 87% en voiture. Utilisant l’essence, le diesel ou l’éthanol comme carburant. Seulement 4% et 3% utilisent respectivement une voiture hybrid ou électrique pour leurs déplacements.

Pour les Français résidant en ville, les résultats sont bien évidemment distincts. 48% (contre 87% pour ceux vivant à la campagne) se déplacent en voiture (essence, diesel, éthanol, …). 25% se deplacent à pied et 13% en transports en commun.

Il est vrai que l’usage de ses pieds ou des transports en commun est particulièrement recommandé et facilité en ville. En effet, cela permet à la fois un gain de ressources énergétiques, d’argent, mais aussi de temps. Les communes des villes encouragent particulièrement ce type de déplacement.

de plus, 14% des Français résidant en ville font du covoiturage, un chiffre qui est monté à 18% depuis la hausse des prix du carburant. Des économies à la clé, c’est certain ! Enfin, 10% des Français envisagent de se rapprocher de leur lieu de travail ou de la ville.

Les français pas encore décidés à acheter une voiture électrique

Un chiffre choc est à retenir : 52% ne font pas confiance aux voitures électriques. Alors de la à en acheter une… 10% seulement pensent donc en acheter ou en louer une dans le futur. De ces 10% et pour être plus exact, 7% aimeraient acheter une électrique.

Les grands avantages cités

47% des Français interrogés évoquent le gain économique lorsqu’on leur demande quels sont les atouts de la voiture électrique. Vu le prix de l’essence, on comprend aisément cette préoccupation. En outre, une électrique coûte moins cher à l’entretien.

41% soulignent que c’est un mode de déplacement non polluant. On donc que la préoccupation financière arrive devant observe la préoccupation écologique pour une bonne partie des Français.

Les grands désavantages cités

41% des Français faisant partie de l’enquête évoque le prix des électriques comme un frein à l’achat. En effet, elles seraient trop chères, d’autant plus que certaines, notamment les Tesla, ont augmentées à cause du manque de composants.

Certes, les véhicules électriques tendent à avoir un prix à l’achat assez élevé. Il faut cependant voir, et paradoxalement c’est ce que montre cette enquête, qu’il s’agit d’un véritable investissement. En effet, en termes de carburant et à l’entretien, une électrique coûtera moins cher qu’une thermique. De nombreuses analyses le prouve et ce sont les retours d’expérience de bon nombre de nos lecteurs.

Autre grande raison citée : 25% des Français trouvent que le véhicule électrique ne dispose pas d’une assez grande autonomie par rapport aux voitures thermiques. Le développement encore trop lent de bornes et de stations de recharge va malheureusement dans ce sens…

Leave a Comment