Silva gagne des points, Neyou en perd… Les notes des Verts

Green (5)

Il n’a rien pu faire sur l’ouverture du score de Thomasen, d’une frappe croisée qu’il n’a pu qu’accompagner. Il n’a pas été très sollicité le reste du temps, hormis sur deux ou trois sorties aériennes.

PALENCIA (5)

L’Espagnol n’avait plus porté le maillot vert depuis janvier 2020 contre Nantes (0-2). Pour son 10e match avec l’ASSE, il a tenu sa place correctement. Propre dans ses interventions, sérieux et appliqué. C’est déjà ça. Et c’est toujours mieux que Maçon !

GIRAUDO (4,5)

Capitaine en l’absence de Briançon, l’ancien troyen n’est pas intervenu sur le but nîmois, laissant Thomasen ajuster Green. Une meilleure deuxième mi-temps, avec une tentative lointaine qui a obligé Dias à se détendre (75e). Mais comme à Dijon (1-2), on ne peut pas dire qu’il ait rassuré…

NADE (5)

Il est souvent sorti vainqueur des duels. Il faut dire qu’en face, les Crocos manquaient vraiment de mordant.

SILVA (5,5)

L’une des rares satisfactions de la rencontre. Relancé par le changement de système, le latéral brésilien a fait preuve d’allant et de générosité. Il s’est même essayé à la frappe (73e). Exemplaire dans l’état d’esprit.

CAMARA (4,5)

L’ancien capitaine avait coulé avec le navire à Dijon. A l’image de l’équipe, il a été un peu mieux contre Nîmes. Mais on l’a quand même connu bien plus saignant. Esprit, es-tu vraiment la ?

NEYOU (4), puis MOUEFFEK

Neyou a vécu sa première titularisation sur la pelouse du Chaudron depuis décembre 2021. Le Camerounais a démarré son match avec une perte de balle dangereuse (4e) et il s’est laissé surprendre par Thomasen sur le but nîmois. Loin du niveau qui était le sien à ses débuts en Vert, il a laissé sa place à MOUEFFEK, plus percutant.

AOUCHICHE (4), puis RIVERA

Milieu droit, Aouchiche s’est montré actif. Il a eu plusieurs situations mais n’a pas bien conclu ses actions. Des passements de jambes avant de faire une passe à l’adversaire (14e), une frappe au dessus (40e)… Toujours aussi désespérant et inefficace… Remplacé par RIVERA, auteur d’une entrée aussi empruntéjon qu’ , et dont on se demande quel est son vrai niveau à lui aussi.

LOBRY (4,5), puis MOUTON

Pour sa première à Geoffroy-Guichard, Lobry s’est signalé par une belle ouverture pour Aouchiche (28e) et quelques transversales. Mais il a eu peu d’influence et est apparu lent dans ses déplacements et ses transmissions. Remplacé par MOUTON.

AIKI (4), puis CAFARO

Buteur à Dijon, Aiki a été peu en vue pour sa première titularisation chez les pros. Quelques dribbles mais il n’a fait aucune différence. Remplacé par CAFARO, auteur d’une bonne frappe lointaine (77e) mais assez discret lui aussi.

KRASSO (5)

Très isolé en pointe, Krasso n’a pas tremblé pour transformer le penalty. Comme à Dijon, il a été intéressant dans ses remises, mais il a été très peu servi. L’équipe manquait beaucoup trop de technique, de rythme, de liant, de percussion, d’inspiration. Si bien que le ballon est rarement arrivé jusqu’à lui.

Leave a Comment