Tesla lance sa propre assurance auto aux États-Unis

Alors que le prix des carburants ne cesse de flamber, Tesla sort du bois et lance une assurance auto très poussée pour ses modèles aux États-Unis. Malheureusement, son prix n’est pas dérisoire.

Tesla ne cesse de surprendre. Le constructeur américain qui fait la pluie et le beau temps sur le marché des voitures électriques, a récemment lancé une assurance basée sur le comportement individuel du conducteur. S’il est possible d’assurer son véhicule auprès de l’entreprise détenue par le génie Elon Musk depuis 2019 et dans plusieurs États des États-Unis, cette version très pointue de l’assurance est expérimentée au Texas depuis la fin de l’année dernière. Les Model 3, Model S, Model X et Model Y sont concernés par cette formule. La marque américaine ne cessera de faire parler d’elle avec cette nouvelle trouvaille, c’est certain.

Une notation inédite et sur cinq critères

La prime de l’assuré pourra évoluer chaque mois selon une « note de sécurité » qui comprend le nombre de déclenchements d’alertes à la collision, les freinages brusques, les virages pris trop rapidement, le respect des distances de sécurité et le débrayage forcé du système de pilotage autonome. Ces données sont collectées directement par le véhicule. La note de base sera de 90/100 et celle-ci fluctuera en fonction du comportement du conducteur sur la route. Des économies peuvent facilement être faites pour ceux et cells qui se montrent sages derrière le volant. Par exemple, un conducteur ayant la note maximale fera une économie de 30 euros par rapport à celui n’ayant « qu’une » note de 90/100. Tesla a assuré qu’aucun autre paramètre identique à ceux utilisés par les compagnies d’assurance classiques ne sera pris en compte.

Assurance pas donnée…

S’assurer chez Tesla pourrait cependant être une fausse bonne affaire. Enfin, mettre une voiture électrique entre de bonnes mains demeure très élevé. Ainsi, une Tesla Model 3 coûte en moyenne 300 euros de plus par an à assurer qu’une Audi A4 thermique à prix et niveau d’équipement comparables. Cependant, avec l’envolée des prix des carburants suite aux derniers événements géopolitiques, les compagnies d’assurance devraient saisir la balle au bond et promouvoir une mobilité « verte ».

Á lire aussi :

Leave a Comment