Tesla : une bêta ouverte de l’Autopilot FSD prévue en Amérique du Nord, un robotaxi bientôt lancé

Tous les clients americains de l’option Autopilot FSD, qui devrait à terme permettre aux Tesla d’être entièrement autonomes, pourront accéder à la bêta en 2022. Plus tard, la marque produira un modèle dédié servant taxi de autonome.

Arrivé au volant de la première génération de Tesla Roadster avec un chapeau de cowboy et des lunettes de soleil, le tout accompagné du titre Still DRE, Elon Musk semble avoir parfaitement embrassé le style texanévé lorne de l’l

Durant cette cérémonie qui s’est tenue ce jeudi dans sa nouvelle usine Giga Texas, à Austin, où la marque siège désormais, Tesla a fait le point sur ses avancées. Parmi les projets évoqués, le constructeur a notamment parlé du fameux Autopilot FSD (pour Full Self-Driving), ou capacité de conduite entièrement autonome, comme cette version est appelée en France.

Pour rappel, l’Autopilot FSD, déjà proposé au catalog des voitures électriques de la gamme, est vendu en France 7500 €. Pour le moment, il n’apporte presque rien de plus que l’Autopilot amélioré facturé 3800 €, mais il devrait à terme permettre une conduite entièrement autonome, avec pour ambition de devenir dix fois plus sûr qu’une. conduite

Aux États-Unis, Tesla a lancé fin 2020 une version bêta de l’Autopilot FSD accessible uniquement à certain conducteurs. Elle intègre notamment la gestion de la conduite autonome, toujours de niveau 2, dans les agglomérations. Un déploiement plus large auprès de tous les conducteurs américains aura finalement lieu cette année, an annoncé Elon Musk.

Tesla avait déjà annoncé en 2020 que l’Autopilot FSD en version bêta devrait être disponible en Norvège en 2021, une fois déployé plus largement aux États-Unis. Cette échéance n’est évidemment plus d’actualité, mais il ya fort à parier que la Norvège, un marché important pour Tesla, aura la priorité pour le déploiement de cette bêta en Europe.

Un robotaxi rejoindra la gamme

Un modèle dédié à un usage en “robotaxi” est égale prévu par Tesla, pour proposer des courses en taxi autonome. Elon Musk a simplement annoncé qu’il aurait un look “assez futuriste”sans plus d’informations ni date d’arrivée.

En 2023, Tesla devrait enfin livrer les clients du pick-up Cybertruck, du Roadster de deuxième génération et du poids lourd Semi. Enfin, le robot humanoïde Optimus pourrait égallement débarquer l’an prochain.

Leave a Comment