Tesla va démarrer sa “méga-usine” en Europe

Rien n’arrête la conquête mondiale de Tesla, pas même la situation géopolitique tendue en Europe. Le constructeur américain de véhicules électriques va pouvoir démarrer sa production sur le Vieux Continent via l’Allemagne.

Article rédigé par

Public

Temps de lecture: 1 min.

Tesla vient de recevoir l’agrément final pour lancer la production dans sa première “méga-usine” européenne située près de Berlin. Après de nombreuses péripéties administratives, son patron milliardaire Elon Musk vient de décrocher l’autorisation auprès des autorités de Brandbourg. Faute de permis de construire, Tesla avait engage les travaux il ya deux ans sur la base d’autorisations provisoires. L’usine n’attendait plus que le précieux sésame pour démarrer officiellement la production et ainsi voir ses premières voitures sortir des chaînes à la fin du mois de mars.

Le site s’étend sur 300 hectares, 3 000 personnes y ont déjà été recrutées et, à terme, l’usine géante devrait compter 12 000 salariés. En régime de croisière, 500 000 véhicules seront fabriqués sur place chaque année – les Tesla Model Y, des SUV 100% électriques – ce qui permettra au constructeur américain d’augmenter sa capacité de production et réuite demand croiss à tra jissan hui par des retards de livraison allant jusqu’à six mois.

L’arrivée de Tesla au royaume de Mercedes et Volkswagen apparaît comme un électrochoc pour l’industrie automobile allemande. D’autant plus au moment où les deux constructeurs nationaux investissement, eux aussi, massivement dans la voiture électrique. Mais les allemands ne sont pas effrayés par la compétition. L’arrivée de Tesla va donner un coup d’accélérateur aux ambitions des uns et des autres à travers de nouveaux investissements. Un seul exemple: Tesla peut fabriquer une voiture électrique en dix heures contre plus de trente heures pour Volkswagen. Volkswagen et les autres, en Allemagne et ailleurs, vont mettre les bouchées doubles. Cela s’appelle l’émulation.

Leave a Comment