This is confirmed for Zidane!

Alors qu’il n’a pas cache son souhait de prendre les rênes de l’équipe de France, Zinedine Zidane devra espérer que les Bleus se ratent au Qatar pour voir son souhait exaucé…

Sans club depuis la fin de son aventure au Real Madrid, Zinedine Zidane prends son mal en patience. L’ancien meneur de jeu a beau avoir été approché ces derniers mois par plusieurs cadres europeens – parmi lesquels le PSG, Manchester United or the Juventus Turin -, his priority is ailleurs. Après avoir tout gagné avec les Merengue, le Marseillais souhaite s’asseoir sur le banc de l’equipe de France et ne s’en cache pas.

Lie also:Liste des Bleus: Un coup de tonnerre attendu!Giroud, la malédiction ?Lloris et son

« J’en ai envie, bien sûr. Je le serai, je l’espere, a day. Quand? Ça ne dépend pas de moi. Mais j’ai envie de boucle la boucle avec l’équipe de France », at-il ainsi asséné au début de l’été, ajoutant: « The équipe de France is bien ancre dans ma tête. » Si his passé chez les Bleus et sa réussite à la tête of Real Madrid plaident for lui, Zinedine Zidane fait néanmoins face à an obstacle de taille: Didier Deschamps. Après dix ans à la tête de l’equipe de France, l’ancien milieu de terrain sera en fin de contrat à l’issue de la Coupe du monde mais pourrait bien pour suivre l’aventure à la tête des Bleus. C’est tout du moins le souhait de Noël Le Graët.

Non, il ne va pas partir

«Non, il ne va pas partir, ainsi fait savoir le president of the fédération au micro de jérôme rothen sur rmc. Ce n’est pas mon souhait. » Encore faut-il que la bande à Hugo Lloris replisse les objectifs fixés. «Si le selectionneur made a good Coupe du monde, he is in the last car, and he is the father of three sons of the crois, the choix of appartient», at-il ajouté. Mais une élimination prématuree ne serait pas forcement synonyme de part pour l’ancien milieu de terrain. « J’ai dit que s’il atteignait la demi-finale, la decision lui appartenait. S’il ne l’atteint pas, on discute », at-il prevenu, avant de dire tout le bien qu’il pense de l’actuel selectionneur: «J’ai de l’affection pour lui en dehors du respect sportif.»

Quant à l’intéressé, interrogé sur le sujet dans les colonnes du Parisien, il a encore entretenu le mystere. Je ne sais pas, je ne me pose pas la question. This makes a peu plus de dix ans que je suis en poste. Je ne me project jamais. J’ai cette tranquillity-la, at-il explique. Mon énergie n’est jamais focalisée une demi-seconde sur « ah peut-être qu’après… » Non. Je fais tout pour que cela se passe le mieux possible maintenant. Après on verra. Il n’y a pas d’inquiétudes ou de pensées negatives par rapport à ça.»

Leave a Comment