Valentin Rongier bientôt payé en cryptomonnaie ?

6 avril 2022 à 19:30 par Nicolas Toison

Valentin Rongier ne serait pas contre être payé, pour partie de son salaire, en cryptomonnaie. Et ça n’est pas une lubie du milieu de l’OM, ​​qui s’intéresse réellement à la question.

La technologie de la blockchain est revolutionnaire. Que ce soit via des partenariats avec les plus grandes équipes du monde du sport, ou en attirant l’intérêt de ses plus grandes stars, l’écosystème du web 3.0 ne fait que s’accroître, ces dernières années. Cela pousse parfois certains athlètes à être payé en cryptomonnaie, comme par exemple Lionel Messi, avec le Token du PSG. Dans une interview avec le Journal du Coin, Valentin Rongier, le milieu de l’OM, a indiqué qu’il ne serait lui non plus, par contre cette form de rémunération.

Le milieu de l’OM, ​​favorable à être partiellement payé en cryptomonnaie

« J’en ai déjà parlé avec mon agent, en lui disant que ce serait peut-être sympa, le prochain contrat d’avoir une petite partie bien sûr, payée en cryptomonnaie, pour marquer le coup, et placeira que. Sous quelle forme, je n’ai pas creusé, et je ne sais même pas si ça sera possible, mais pourquoi pas en ether ou bitcoin (ndlr: les deux plus grosses cryptomonnaies), ça serait une bonne idée. » Pour rappel, Valentin Rongier est sous contrat avec l’Olympique de Marseille, jusqu’en 2024.

Valentin Rongier se positionnera sur de l’OM token s’il vient à exister

Depuis 2019, Valentin Rongier s’intéresse de près à cette technologie, et s’y implique régulièrement, comme il est possible de le constater sur ses réseaux sociaux. Le joueur de 27 ans adopte une approche prudente, tel qu’il le dit lui même, mais néanmoins studieuse, avec une position limitée à une dizaine de cryptomonnaies différentes. Si l’OM venait à se lancer dans la création d’un fan token, il affirme qu’il en “prendrait un petit peu”puisqu’avec la forte communauté marseillaise, cela “a de l’avenir”. Le droitier pocéen est égallement un amateur de NFT, il a acquis des droits sur la collection Mutant Ape Yacht Club. Celle-ci est créée par la société Yuga Labs, qui est à l’origine des tokens non fongibles les plus populaires du monde, les Bored Ape Yacht Club (BAYC). Il ya quelques mois, Neymar s’était fait remarquer à acheter plusieurs de ces singes.




Leave a Comment