Variole du singe : un cas de virus Monkeypox détecté en Occitanie, cinq cas au total en France

l’essentiel
Deux nouveaux cas officiels d’infection au virus Monkeypox ont été confirmés en France ce mardi 24 mai, dont un recensé en Occitanie.

Le bilan de l’épidémie de Monkeypox (variole du singe, ndlr) se hisse désormais à 5 cas en France, selon un dernier communiqué de Santé publique France. Deux nouveaux cas onté identifiés en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes.

“À ce jour, en Europe, ces cas sont survenus principalement, mais pas uniquement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, sans lien direct avec des personnes de retour de zone endémique”, détaillent dans un communiqué sanitça les autorités .

Au 25 mai 2022, 5 cas confirmés de Monkeypox ont été rapportés en France : 3 en Ile-de-France, 1 en Auvergne-Rhône-Alpes et 1 en Occitanie.

“Contamination en Europe”

“En l’absence habituelle de Monkeypox en Europe et de lien rapporté par les cas identifiés avec une zone à risque, le contexte européen actuel constitue une alerte et suggère une contamination en Europe”, notent par ailleurs les experts.

Ces derniers jours, la présence de ce virus rare, endémique dans certaines régions d’Afrique, a été rapportée dans plusieurs pays européens, dont la Grande-Bretagne, la France ou l’Espagne, ainsi quUnis aux Etats- Des autorités médicales, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), estiment que le risque de voir cette maladie se propager largement est réduit.

Leave a Comment