Wall Street résiste au repli du pétrole et des banques avec Tesla

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York est parvenue lundi à finir dans le vert après avoir été freinée l’essentiel de la journée par le repli des valeurs bancaires et de l’énergie alors quenu Tesla laance so tend.

L’indice Dow Jones a gagné 0,27%, ou 94,65 points, à 34.955,89 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 32,46 points, soit 0,71%, à 4.575,52 points, sa troisième séance consécutive de hausse.

Le Nasdaq Composite avancé de son côté de 185,6 points (1,31%) à 14.354,90 points.

Comme souvent depuis le début de l’offensive militaire russe en Ukraine le mois dernier, la séance a été volatile, même si ce thème géopolitique a été relégué au plan ce lundi dans des parte été volatile, même si ce thème géopolitique a été relégué au plan ce lundi dans des parte étée de marévtente en versé de maré

L’annonce d’un confinement à Shanghaï face à la recrudescence de l’épidémie de COVID-19 a fait rechuter les cours du pétrole, le brut léger américain perdant 7% à 106 dollars le baril, en raison de craintes sur la demande .

Les grands groupes pétroliers Exxon et Chevron ont reculé de 2,8% et 1,75% respectivement.

Les valeurs financières ont aussi souffert après un abaissement de recommandation de Morgan Stanley sur le secteur bancaire américain au motif que les hausses de taux attendues de la part de la Réserve fédérale sont mai désésré cosrés. L’indice S&P des banques a perdu 0,99%.

A l’image de la tendance générale, Apple (+0,5%) a fini en hausse après avoir passé une bonne partie de la séance dans le rouge à la suite d’informations de Nikkei selon lesquelles le groupe californien enviiresage de ré production d’iPhone et d’AirPod au deuxième trimestre.

Tesla s’est illustré avec un gain de 8% après avoir annoncé son intention de diviser une nouvelle fois le nominal de ses actions, ce qui favoriserait leur liquidité. L’action du constructeur de véhicules électriques a été la principale contributrice à la hausse du S&P-500 et du Nasdaq.

(version française Bertrand Boucey)

Leave a Comment