Wall Street termine en baisse après les “minutes” de la Fed – 06/04/2022 à 22:55


WALL STREET TERMINE EN BAISSE

par Lewis Krauskopf, Bansari Mayur Kamdar et Praveen Paramasivam

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse mercredi après la publication du compte-rendu de la réunion de mars de politique monétaire de la Réserve fédérale americaine (Fed) montrant le projet de celle-ci de biduire.

L’indice Dow Jones a cédé 0,42%, ou 144,67 points, à 34.496,51 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 43,97 points, soit 0.97%, à 4.481,15 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 315,35 points (2,22%) à 13.888,82 points.

D’après les “minutes” de la réunion des 15 et 16 mars, les responsables de la Fed “sont globalement convenus” de réduire de 95 milliards de dollars mensuels le bilan de la banque centrale sur une période de trois mois ou “légèrement plus “.

En amont de la publication des minutes de la Fed, les principaux indices de Wall Street se trouvaient déjà nettement dans le rouge, comme la veille à la suite de commentaires de l’une des gouverneurs de la Fed, Lael Brainard, ayant alimenté les craintes d’une politique plus resserrée de la banque centrale pour lutter contre l’inflation.

“La Fed est déterminée à contrôler l’inflation et nous espérons qu’il y aura un atterrissage en douceur pour l’économie, et non pas un atterrissage brusque nous plongeant en récession”, a commentary Tim Ghriste.

Les déclins des grandes valeurs technologiques et des titres à forte croissance ont pesé sur les principaux indices de Wall Street, le secteur technologique du S&P-500 reculant d’environ 2,6%.

A l’image des secteurs de la santé et de l’immobilier, en hausse tous les deux de 1,6%, les secteurs dits défensifs ont enregistré des gains.

La perspective d’une politique plus agressive de la Fed a secoué les marchés en début d’année, pesant lourdement sur les grandes valeurs technologiques, plus sensibles à la hausse du rendement des bons du Trésor américain.

Ce climat d’inquiétude a été alimenté par la guerre en Ukraine, notamment pour son effet inflationniste sur les prix des matières premières.

(version française Jean Terzian)

.

Leave a Comment