Yvetot. Un homme condamné pour avoir laissé ses deux chiens dehors sans soins pendant un an

Retrouvés dans un état de maigreur avancé à Yvetot, les deux chiens vont bien aujourd’hui et devraient être adoptés par une famille d’accueil. (©Pixabay)

L’association Stephane Lamart indian mercredi 15 juin 2022 par voie de communiqué qu’un homme demeurant Yvetot (Seine-Maritime) qui avait comparu le 12 avril dernier devant le tribunal de police de Rouen pour avoir laissé ses chiens sans soins pendant un an et pendant plusieurs jours sans eau ou nourriture a été condamné. Le tribunal a rendu son délibéré mardi 7 juin 2022.

Retrouvés dans un état de maigreur avancé

Les faits ont été connus de l’association le 8 mars 2021. Et cette dernière a très rapidement agi. À la suite d’un signalement, l’association Stéphane Lamart mandate un de ses enquêteurs afin de procéder aux premières vérifications.

L’enquêtrice a constaté que les deux chiens de type Shih Tzu manquaient de soins, d’alimentation et d’eau et se trouvaient en état de maigreur avancé, avec des parasites et des poils collés non entretenus. Ils vivaient dans un jardin rempli d’excréments et d’urine et ne disposaient ni de panier ni de couverture.

Association Stéphane Lamart.

Interrogé par 76actu, Stéphane Lamart précise : « Cette situation, des chiens livrés à eux-mêmes dehors, durait depuis un an, date à laquelle la femme du proprietaire était décédée. Lorsqu’on a retrouvé les chiens, ils étaient dans un tel état que l’on ne distinguait pas la tête des fesses qui étaient recouvertes de poils. »

Un cadavre de chien dans le jardin

Un cadavre de chien se trouvait égallement dans le jardin du proprietaire. « Le chien décédé a été évacué par un vétérinaire. Il avait dans l’estomac un morceau de tissu de 40 cm de long. Selon le compte-rendu d’examen nécropsique, l’obstruction causée par le corps étranger stomacal, ainsi que la cachexie et le défaut de soins on probablement causé indirectement la mort de l’animal. La cachexie extrême de l’animal démontrait un défaut de soins évident, selon le vétérinaire », rapporte encore l’association.

Il cède ses chiens sans remords

Les chiens n’avaient pas de carnet de santé et n’étaient pas identifiés, ils ont été pris en charge par l’association.

Le proprietaire a cédé les chiens sans remords, en précisant qu’il n’avait plus le temps de s’en occuper depuis le décès de sa femme.

Le tribunal a rendu son jugement le 7 juin 2022 dernier donc. « Le prévenu a été reconnu coupable et condamné à une amende de 150 € par chien pour les faits de privation de soin. De plus, il a été condamné à une amende de 35 € par chien pour les faits de détention de chiens non-identifiés. » L’homme devra par ailleurs verser à l’association Stéphane Lamart 500 € de dommages et intérêts et 300 € au titre des frais judiciaires.

La confiscation des deux chiens a été ordonnée.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Et aujourd’hui comment vont les deux chiens

Au delà de la condamnation, Stéphane Lamart indique : « C’était pour nous très important que le proprietaire soit reconnu coupable et que la confiscation soit ordonnée. Aujourd’hui, les deux chiens vont très bien après les soins reçus auprès de notre association. Ils sont dans une famille d’accueil qui attendait impatiemment ce verdict pour pouvoir les adopter. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 76actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment